Système en recyclage total

L’air conditionné est un procédé permettant de modifier, contrôler et réguler l’environnement climatique (humidité, température, déchets plastiques, emballages…) dans une pièce pour des commodités techniques ou de confort. Comme éléments à recycler, on note : la température ambiante, la qualité de l’air ambiante, la régulation des conditions internes programmées, le degré d’hygrométrie de l’air.

Le nouveau système préfère combiner dans un même appareil toutes les fonctions pour laisser place au climatiseur réversible (chauffage à l’hiver et réfrigération l’été).

Les dispositifs de climatisation en France

Lorsqu’on parle d’air conditionné, on fait allusion au traitement de l’air, comme le systeme consigne ou l’economie circulaire. Il faut évoquer dans un premier temps le dispositif de « renouvellement d’air ». Vient ensuite le dispositif « tout air ».

Et pour terminer, le dispositif « recyclage total de l’air » encore appelé « tout air neuf ». La suite de cet article est d’une grande utilité dans la mesure où il vous aidera dans le tri sélectif du climatiseur adapté à vos besoins d’espaces et de rafraîchissement.

La climatisation à renouvellement d’air

L’air conditionné fonctionne sur le principe de renouvellement de la température ambiante d’une pièce ou d’une maison afin que les habitants puissent se sentir à l’aise. L’objectif avoué étant la fourniture d’un air salubre dépourvue de déchet à tout instant, celui-ci doit régulièrement être renouvelé d’où l’appellation de dispositif à renouvellement d’air. La mise en œuvre de ce principe existe parce qu’il s’appuie sur deux dispositifs.

On peut citer dans un premier temps le dispositif d’air conditionné qui utilise comme matériaux le boîtier mélangeur à fixer dans la pièce. Le rôle du boîtier est de traiter l’air venant de l’extérieur avant la fusion à celui de la salle à climatiser. Les maisons utilisent beaucoup ce dispositif à cause de son taux recyclage élevé.

Deuxièmement on a le dispositif d’expertise (tri) et d’épuration de l’air ambiant (extraction de plastique) s’appuyant sur la centrale de traitement.

La climatisation en mode « tout air »

Bon nombre de climatiseurs utilisent comme procédé de production le dispositif « tout air ». Le cas le plus fréquent dans le pays concerne le climatiseur « tout air à articulation constante ». Elle convient aux salles vastes telles que les salles de cinéma, de conférences, les magasins… Une immense batterie fixe dotée de cônes d’induction garantit le fonctionnement de ce modèle « tout air ». Les cônes d’induction sont utilisés pour l’alimentation de chaque salle recevant l’air refroidi.

Le second cas est le climatiseur « tout air à articulation à induction et changeante ». C’est le procédé qui consomme le moins d’énergie et produit de l’air plus sain. L’air émis à l’intérieur est épuré avant sa diffusion dans la pièce où est placé le climatiseur.

Le dispositif à besoin d’utiliser un rhéostat dans chaque salle lui permettant de réguler la collecte et la transmission de l’air.

Climatiseur avec dispositif à « option recyclage total de l’air »

Ce mode de fonctionnement s’accouple à celui de « renouvellement d’air ». En fait, le dispositif de « renouvellement d’air » diffuse de l’air salubre et refroidi dans la salle à travers deux procédés : la ventilation mécanique d’une part et la centrale d’air neuf d’autre part.

La méthode « tout air neuf » est une technique de climatisation très spéciale qui convient aux établissements médicaux notamment les laboratoires et les hôpitaux. L’air ambiant va facilement se transformer en air neuf.

Au regard de la qualité technique employée dans ce procédé, elle s’avère coûteuse et consomme beaucoup d’énergie.

LES AUTRES SYSTÈMES DE CLIMATISATION :